AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
...
Bonjour et merci pour votre intérêt pour Kinkyland. Cependant, le forum est définitivement fermé.
Il ne sert aujourd'hui plus qu'à la création de notre Roman "Sévices Militaires".
Si vous aimez le yaoi, les militaires, et les beaux mâles, n'hésitez pas !
Notre page FB ! https://www.facebook.com/sevicesmilitaires
A bientôt !

Partagez | 
 

 Un déménagement pour le moins étrange...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Aaron Lawson

avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2015
Âge de l'auteur : 21
Localisation : Information secrète

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Pas très intéressé ...
Amoureux/amoureuse ?: De la musique, clairement.
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Lun 15 Juin - 11:13

Aaron fixa les deux gargouilles l'une après l'autre, essayant vainement de s'imaginer les deux mâles entourés de femelles et de petits... c'était plus simple de s'imaginer Dagon en père que Morty, même s'il semblait que ce soit le contraire. Il hocha la tête, avant de se lever, d'attraper un stylo et d'écrire des lignes et des lignes. Une chanson sur l'attente de l'autre...

La soirée fut plus douce qu'à l’accoutumé, peut-être parce qu'ils étaient tous les trois devenus suffisamment proches pour discuter de leurs passés, et de leur avenir s'ils en avaient un. Aaron réussit à écrire un premier jet de chanson, avant qu'ils ne parlent des bébés gargouilles et de tout ce qui trottait dans la tête du jeune homme.

Quand il se coucha, peu avant que le soleil ne se lève, il fit des rêves étranges, tordus, délirants. Il n'arrivait à saisir ni de sens, ni d'images... comme s'il était dans un train lancé à toute vitesse. Il voyait des couleurs, vives, entendaient des chants ou des arias. Il ne parvenait même pas à faire la différence. La seule chose dont il était certain, c'était cette longue chevelure presque blanche, et cette voix de femme, douce, chaude et effrayante à la fois.

Il remua, transpire, gémit même dans son sommeil et vers cinq heures de l'après midi, alors qu'il aurait dû être réveillé depuis longtemps, il se leva, encore endormi. Les bras pendant le long du corps, il marcha pieds nus, son bas de pyjama glissant sur ses hanches, et traversa le couloir jusqu'à la porte d'entrée. Elle s'ouvrit devant lui sans qu'il ne la touche, il se remit en marche sur la terrasse cette fois.

Entrant de la même façon dans la serre, il écrasa une branche épineuse sans sourciller ni gémir, approchant du rosier de la gargouille. Aussitôt, les branches vinrent s'enrouler autour de lui, se glissèrent sous ses bras, autour de ses jambes, se frottèrent à son cou et à son visage sans le blesser. Les roses s'épanouirent embaumèrent comme jamais la serre et même le jardin, la maison, et les derniers étages de l'immeuble...

Le soleil déclinait peu à peu, et Aaron finit par ouvrir les yeux doucement, comme au sortir d'un songe. Il cligna des paupières plusieurs fois, comme pour être sûr d'être réveillé. Aussitôt, les fleurs se replièrent en boutons, les branches revinrent se loger dans l'immense pot, et l'odeur sembla un peu moins forte...

-Qu'est ce que...

Qu'est ce qui s'était passé surtout ? Il était las comme s'il avait couru un marathon, était complètement gelé, à peine habillé, et son pied droit lui faisait un mal de chien. Il remarqua des épines fichées dedans et grogna, essayant de les extraire une à une. Cependant, il continuait surtout à se demander ce qu'il foutait en bas de pyjama fin novembre dans la serre ... Il fit demi tour et en sortant, alors même qu'il avait cru voir des roses énormes dans la serre, même l'espace de quelques secondes, il se rendit compte que dehors, il neigeait à gros flocons... Définitivement, il n'achèterait plus ces nouilles chinoises dans ce petit restaurant... il devait y avoir un truc pas net là-dedans !
Revenir en haut Aller en bas
Dagon

avatar



Messages : 47
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : Manhattan

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Hétéro
Amoureux/amoureuse ?: Non
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Lun 15 Juin - 20:15

L’odeur ça, Dagon ne l’avait pas loupé, il ne pouvait pas … il ne savait pas trop ce qui se passait mais il vit le gamin rentrer dans la serre du coin de l’œil, il avait l’air étrange, il ne marchait pas vraiment droit … et puis il faisait sacrément froid pour sortir à moitié nu. Surtout qu’il n’en sortit pas du reste de la journée, mais Dagon ne pouvait pas bouger pour voir s’il n’abîmait pas ses roses.

Quand le soleil daigna s’éteindre, la gargouille se précipita vers la serre, faisant crisser la couche de neige sous ses grosses pattes, et tomba sur un humain hagard. Il avait l’air perdu, le regard dans le vide et il y avait du sang dans la neige. Dagon renifla ses cheveux avant de jeter un œil derrière lui pour vérifier si son rosier n’avait rien… mais comme tout semblait intact, il se demandait bien ce que le gamin était venu faire là.

-« Tu sens la rose. »

Lança-t-il simplement. On aurait dit que l’humain s’était roulé dans un bain de fleur. La bête passa sa grosse main griffues autour de ses hanches et le souleva sans mal pour le ramener chez lui… la porte était resté ouverte et il faisait aussi froid dedans que dehors. Le gamin était gelé. Il le posa sur le canapé pendant que Morty allait chercher la petite boite avec laquelle l’humain avait déjà soigné Dagon. Il l’enroula dans le plaid et s’occupa de son pied… il n’y avait presque rien, mais ça saignait bien. La gargouille connaissait plus les méthodes médicales du moyen-âge que celles de cette époque mais il avait retenu les gestes du gamin.

-« Qu’est-ce que tu faisais dehors ? Tu es resté plus de 3h avec les fleurs… »

Morty alluma le feu dans la cheminée et grimpa sur la table basse, à quelques centimètres de l’humain, inquiet, surtout que Dagon le semblait aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lawson

avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2015
Âge de l'auteur : 21
Localisation : Information secrète

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Pas très intéressé ...
Amoureux/amoureuse ?: De la musique, clairement.
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Lun 15 Juin - 20:51

Aaron leva ses prunelles gris-bleus sur la gargouille, toujours perdu. Il ne parvenait pas à comprendre ce qu’il pouvait faire là. Il vit l’homme s’approcher très près de lui mais il n’eut même pas de réflexe face à lui, se laissant … renifler. Il n’avait donc pas rêvé l’odeur… elle était bien là ?

-Je… sais.

Répondit-il lui aussi simplement. Mais il ne savait pas trop pourquoi. Il fut soulevé sans pouvoir protester et posa seulement ses mains sur le torse de la bête. Il le regarda, comme s’il pouvait trouver dans ses yeux une réponse à toutes ses questions. Une fois pansé, enroulé dans une couverture, et réchauffé par le feu, il haussa les épaules, reprenant un peu ses esprits.

-Trois heures ??

L’information le refit plonger aussitôt dans sa perplexité. Il ne comprenait pas ce qu’il avait pu faire pendant trois heures, à poils, dans une serre…

-Je n’en sais rien… Je crois que j’ai rêvé de trucs bizarres. Vraiment super bizarres même ! Je me souviens de peu de choses, des cheveux blancs très longs, une odeur de roses, des espèces de tirades dans une langue que je ne connais pas… et puis quand je me suis « réveillé » j’étais dans la serre les pieds écorchés et tu es arrivé !

Du coup, il était passé au tutoiement. Tant pis. Il jeta un regard à Morty, avant de frissonner et de serrer plus férocement le plaid autour de ses épaules. Même si la cheminé avait ramené la chaleur dans la pièce, c’était la trouille qui le frigorifiait. S’il était allé dans la serre tout seul, il aurait pu faire n’importe quoi d’autre… ça pourrait être dangereux.

-Hier aussi j’ai fait un rêve un peu comme celui-là… mais il n’y avait que des fleurs dedans… pas de chants, pas de femme…

Ça pouvait peut-être être lié. Mais ça n’apportait rien à son égarement soudain. Et puis cette odeur sur lui était encore entêtante… comme s’il s’était vidé un flacon de parfum sur la tête. Il retira l’élastique de ses cheveux, allongea sa jambe sur le canapé, et tapota la tête de Pupuce, venu le renifler.

-Vous n’avez pas vu ce que j’ai fait là-dedans ? J’ai eu l’impression que… les plantes bougeaient. Mais peut-être que je me trompe ?

Sauf qu’il n’avait pas halluciné quand les roses étaient devenues boutons, la fois d’avant… mais il se garda bien de le rappeler à Dagon qui avait peur que ses précieuses fleurs disparaissent. Il se leva pour attraper un verre d’eau, mais trébucha et se retint in extremis à la petite gargouille, tombant presque avec lui sur la table basse.

-Désolé…

Il redressa le nez, croisant les yeux de Morty avant d’avoir un hoquet de stupeur. Qu’est-ce que … il venait de le voir, sur le toit d’un château, en compagnie d’une belle rousse. Il recula d’un bond, tombant cette fois en arrière, directement sur les genoux de Dagon. Ce qu’il venait de voir… c’était…

-Ta compagne, elle est rousse, avec des yeux noirs, à peu près cette taille ?

Il désigna une gargouille plus grande que Morty, mais bien moins que Dagon, et enchaîna avec d’autres détails.

- Elle porte même un bracelet doré à la cheville ? Et elle a une cicatrice sur le ventre, juste là ?!

Il fronça les sourcils, avant de se rendre compte qu’il était toujours assit sans gêne sur Dagon, se tortillant pour descendre, ou du moins se remettre de son côté du canapé.

-Je t’ai touché juste là, et… je crois que je vous ai vu tous les deux… comme si c’était un souvenir… mais pas le mien, enfin, pas vraiment… je ne sais pas si je suis vraiment clair…
Revenir en haut Aller en bas
Dagon

avatar



Messages : 47
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : Manhattan

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Hétéro
Amoureux/amoureuse ?: Non
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Lun 15 Juin - 21:24

Visiblement, le gamin n’en savait pas plus que lui… c’était étrange. Pourtant hier soir il ne l’avait pas vu boire d’alcool. Dagon secoua la tête, il aurait bien voulu en voir plus mais il ne pouvait pas bouger pendant la nuit… le gamin aurait très bien pu se mettre en danger qu’il n’aurait rien pu faire pour lui.

-« Je ne sais pas … tu sens fort … même en plein été mes roses ne sentent pas aussi fort. Je ne sais pas comment tu as fait… »

Dagon eut à peine le temps de tendre les mains et d’attraper les hanches du garçon avait qu’il ne bascule, manquant de lui griffer les fesses. L’humain retomba sur lui, Dagon fut si surpris qu’il garda ses mains sur ses hanches et le regarda, n’osant pas bouger.

-« Euh … oui oui, comme je t’ai dit… pourq’. »

Morty était tout aussi surprit que son ai et le fut encore plus lorsque le gamin donna des détails qu’il n’avait pas mentionné. La petite gargouille hocha la tête tandis que Dagon fronçait les sourcils.

-« Et comment tu sais ça ? »

-« Tu l’as vus ?! Où ça ?!»

La petite gargouille bondit de joie avec un grand sourire mais Aaron brisa ses espoirs. Dagon retira ses doigts quelques peu crispés des hanches du garçon et le laissa se décaler… sans pour autant le laisser aller trop loin, une aile dépliée dans son dos, des fois qu’il se passerait encore un truc.

-« C’est de la magie alors… »

Et Dagon n’aimait pas ça… parce que ce n’était pas quelque chose qu’il pouvait maitriser. Le gamin n’avait pas pu imaginer tous ces détails véridiques, c’était donc une vision qu’il avait eu.

-« C’est pas grave s’il est magicien ! C’est un magicien gentil, il va pouvoir nous aider à les retrouver s’il les voit ! Touche-moi encore ! »

La petite gargouille tendit fièrement la patte mais Dagon gronda.

-« Non. La magie c’est dangereux… »

Il soupira et replia son aile.

-« Il va falloir que tu reprennes une vie d’humain … que tu dormes la nuit, comme ça, on pourra te surveiller. »

Ils allaient bien s’ennuyer aussi, ça ne faisait plaisir à aucunes des gargouilles mais si le gamin finissait par se jeter de la rambarde en croyant aller au lit… Dagon ne se le pardonnerait pas. La grosse gargouille se leva, non sans secouer le canapé et ouvrit le frigo … il regarda les denrées un peu perplexe, il y avait beaucoup de couleurs et surtout beaucoup de carton … mais il trouva des œufs, ça, il connaissait… sauf qu’avec ses grosses pattes maladroites, il en cassa un, puis deux avant de grogner.

-« Il faut que tu manges. »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lawson

avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2015
Âge de l'auteur : 21
Localisation : Information secrète

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Pas très intéressé ...
Amoureux/amoureuse ?: De la musique, clairement.
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mar 16 Juin - 19:22

De la magie… ça faisait un peu trop tout ça à force. Il n’y connaissait rien, n’y comprenait rien, c’était franchement louche… Il commençait même à stresser. C’était peut-être simplement parce qu’il restait aux côtés des gargouilles qu’il avait des sortes de … flash étranges. Bof, ça finirait par passer.

-ça m’étonnerait que je sois magicien hein… je ne me suis jamais trop penché sur mon arbre généalogique mais… je le saurais non ? Il doit bien y avoir des signes, ce genre de choses !

Aaron hésita à le toucher à nouveau, il ne voulait pas lui donner de faux espoirs. Si sa compagne était en plus décédée… il n’avait aucune envie de lui annoncer un truc pareil ! Et il connaissait assez la petite gargouille pour savoir qu’il serait dévaster d’avoir une preuve de sa solitude. Il ne voulait pas lui faire du mal.

Heureusement, Dagon le stoppa dans son geste. Il lui en fut silencieusement reconnaissant. Et s’il disait que la magie était dangereuse… c’est qu’il devait en savoir quelque chose. Il n’osait pas encore lui demander pourquoi. Il avait l’impression que ses conversations avec Dagon, contrairement à Morty étaient un peu moins sociables, franches et sincères. La grosse gargouille ne lui faisait pas vraiment confiance, et il peinait à se livrer avec lui… Il sursauta presque à son semi-ordre.

-Vous voulez que je dorme la nuit ? Qu’on arrête de se voir de parler de…

D’être ensemble au final. Lui qui ne voyait déjà pas grand monde allait se retrouver seul. Il baissa le regard, se demandant si ce n’était pas un vœu voilé de Dagon de ne plus avoir à faire à lui. Cependant, qu’est-ce qu’il pouvait lui répondre ? Et puis, il lui avait promis de ne plus toucher à ses fleurs et au final, il avait visiblement passé trois heures à les tripoter…

-On va faire un essai… mais je pense que ce n’est pas nécessaire. Je ne risque rien. Je ne suis ni magicien, ni quoi que ce soit d’autre… c’est juste…

Il n’en savait trop rien. Mais ça ne pouvait être qu’un hasard, ou il avait mangé un truc bizarre. Il se leva à son tour, s’approcha de Dagon et du frigidaire et attrapa une tranche de jambon que Pupuce lui vola presque de la bouche. Il grogna, la lui céda, et avala finalement un morceau de pizza froid.

-A dire vrai, je commence déjà à être crevé… peut-être que rester trois heures debout dans la serre sans rien faire n’était pas une bonne idée…

Il jeta la croute de pain dans la gueule du chien, avant d’aller s’allonger sur son lit. Tout ça l’avait crevé. Et il boudait un peu. Vexé d’être rejeté par la gargouille, même pour son propre bien. Il bailla, enroula la couette autour de lui parce qu’il faisait vraiment très froid à son goût, et s’endormit.

Une grosse semaine passa. Il dormait de nuit et s’ennuyait ferme la journée. Il écrivait un peu, mais l’inspiration était nettement moins présente quand il n’était pas avec les statues. Nina était venue, elle avait réclamé au garçon qu’ils jouent un peu ensemble, mais Aaron n’avait pas la tête à ça. D’autant plus qu’il s’imaginait le regard des gargouilles et ça avait tendance à le bloquer un peu plus encore. Un peu rabrouée, la jeune fille n’avait plus donné de nouvelles de la semaine, le laissant encore plus seul…

Au final, jusque-là, il n’avait plus fait de trucs étranges la nuit, du moins, les gargouilles ne lui avaient rien dit. De son côté, il avait fait quelques recherches du côté de son père, mais il n’y avait rien à trouver. Il peinait un peu plus à trouver des informations pour sa mère, parce que son géniteur avait plus ou moins tout caché ou jeté après sa mort. Du coup, c’était plus compliqué. Tout ce qu’il savait, c’était que la famille de sa mère venait d’Europe, mais rien n’était très spécifié… il n’était pas certain que ce soit d’Angleterre, de Norvège, ou de France…

La bibliothèque était sans dessus-dessous. A force de faire des recherches et d’y ajouter ce qu’il avait trouvé sur le net, on ne voyait plus vraiment le sol. Il s’allongea sur le lit, commençant déjà à somnoler. Avec tout ça, il n’avait quasiment rien mangé de la journée.

Peut-être était-ce à cause de ses recherches, des images qu’il avait vu, mais il rêva à nouveau de cette femme aux cheveux blancs, à ces chants, à ces roses … il rêva de forêt et de château, il rêva et se leva de son lit. Il marcha pieds nus, sorti de la maison puis dans la neige. Pour son esprit, il était simplement dans un bois touffu, marchant sur des feuilles sèches et craquantes. A New York, il marchait sur la terrasse, montait sur la rambarde entre Morty et Dagon. Il fit le pas de trop et se jeta dans le vide. Il vit les gargouilles dans son rêve et Aaron ouvrit les yeux, sentant l’air dans ses cheveux, le froid sur sa peau, il ne compris même pas qu’il était en train de tomber, voyant le building défiler devant ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Dagon

avatar



Messages : 47
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : Manhattan

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Hétéro
Amoureux/amoureuse ?: Non
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mar 16 Juin - 20:48

L’idée n’avait pas l’air de plaire au gamin … mais ça ne plaisait pas non plus à Dagon, et pourtant, il ne voyait que ça pour qu’il soit en sécurité. Il le laissa aller se coucher et ordonna aux autres de ne pas faire de bruit … et il le veilla. L’humain avait le sommeil agité mais au moins il ne sortait pas de son lit. La gargouille resta là, à faire des allers retour entre le salon et dehors, entre le salon et la chambre jusqu’à ce que le soleil se lève et qu’il ne puisse plus rien faire. Et ça dura toute la semaine… la grosse bestiole veiller sur l’humain quand il dormait, depuis l’intérieur de l’appartement ou depuis le toit… les gargouilles s’ennuyaient ferme … ils s’étaient habitué à sa présence et ça manquait même à Dagon. Il en fut surprit d’ailleurs, il n’était pas si habitué à sa vie de solitude que ça finalement…

Alors pour s’occuper la nuit il mettait son museau dans les recherches du petit… La gargouille lisait mal l’anglais contemporain mais les vieux textes en latin, ça allait. Et puis il y avait les lithographies, les vieilles photos… il crut même vaguement reconnaitre son ancien château, sans pour autant en être sûr, les siècles avaient fait des dégâts. Le gamin essayait de retrouver sa famille apparemment, sans trop de succès.

Ce soir-là, le gamin s’endormit avant même que les gargouilles ne soient levées et, échappant à la vigilance de Dagon, l’humain sauta dans le vide sans plus de cérémonie. La gargouille hurla dans sa prison de pierre et se débattit tant bien que mal jusqu’au dernier rayon de soleil. Dès qu’il put, il se laissa tomber lui aussi dans le vide, la pierre étant plus lourde, il rattrapa sans mal le corps léger du garçon et lorsque le soleil eut complétement disparut il s’empara de lui et déploya ses ailes à quelques mètres du sol. Les écailles de pierre s’écrasant au sol, plusieurs voitures se rentrèrent dedans ou dans les lampadaires pour éviter le monstre avant que la gargouille ne remonte en l’air. Dagon se posa sur la rambarde, essoufflé, agrippant la pierre jusqu’à la fissurer. Ses griffes tremblaient autour du corps du garçon, il aurait voulu le serrer aussi fort qu’il avait eu peur mais … il n’était pas aussi résistant que la pierre.

-« Aaron ! Réveille-toi ! »

Hurla la gargouille en le gardant dans ses bras, refusant de le lâcher, des fois qu’il saute à nouveau.

-« Il t’est passé quoi par la tête ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lawson

avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2015
Âge de l'auteur : 21
Localisation : Information secrète

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Pas très intéressé ...
Amoureux/amoureuse ?: De la musique, clairement.
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mar 16 Juin - 21:43

Son saut de l’ange fit un effet bizarre à Aaron. Non seulement il voyait des images de son rêve, mais aussi de la réalité qui défilait devant ses yeux. Mais le pire pour Aaron était de revoir aussi le saut de sa mère dans le vide, alors qu’il était petit garçon. Les chants dans sa tête se firent de plus en plus forts jusqu’à ce qu’on l’attrape.

Il était tellement choqué qu’il ne savait plus s’il était réveillé ou non, s’il avait rêvé tout ça. C’était comme s’il venait de prendre un grand coup derrière la tête. Il ouvrit ses prunelles grises complètement dilatées, chercha celles de Dagon et s’y plongea.

-Je…

Il fondit en larmes sans savoir quoi répondre. Il pensait vraiment qu’il aurait pu se jeter volontairement dans le vide ? Qu’il aurait voulu ça ? Il venait de vivre la pire scène de sa vie… Il avait manqué de peu de s’écraser environ quatre-vingt étages plus bas… Il s’accrocha de toutes ses forces à Dagon, restant presque dix minutes ainsi, sans rien pouvoir faire d’autre que pleurer comme un gosse. Il craquait complètement. Peut-être qu’il manquait de son travail, ou alors qu’enfin tout le stress accumulé sortait… Peut-être qu’il fallait qu’il voit un docteur…

Il finit par réussir à bouger, relâchant doucement le cou de la gargouille, essuyant ses larmes jusqu’à ce qu’il le repose au sol, tout tremblant. Aaron s’assit à même le sol, tant pis pour le froid. Cette fois, ses crises de somnambulismes ou peu importait ce dont il s’agissait avaient failli le tuer.

-Je vois des paysages… des endroits que je ne connais même pas… J’entends des voix, je vois des visages et on me pousse à saute par la fenêtre… Est-ce qu’il faut que… je rencontre un … heu… docteur ? Un magicien ? Ça existe vraiment ? Et encore aujourd’hui ?

Il fallait qu’il comprenne ce qui se passait… et il avait le sentiment qu’il fallait aussi en savoir un peu plus sur ses origines. Pourquoi est-ce qu’il avait vu sa mère ? Simplement parce qu’elle aussi avait sauté par la fenêtre ? Il fronça les sourcils.

-Je… ne suis pas sûr de pouvoir me lever tout seul… Et en même temps, je n’ai pas envie de me recoucher…

Il se gratta l’arrière du crâne, avant de regarder Morty. En fait, il avait une espèce de besoin de fixer Dagon… c’était bizarre et dérangeant, mais son regard sur la gargouille avait changé. Il pouvait lui faire confiance… il veillait vraiment sur lui. Il n’avait pas menti, il lui prêtait vraiment de l’attention… il aurait pu le laisser tomber, et il n’en avait rien fait…

-Peut-être que j’ai une maladie… c’est bizarre que ça se soit déclenché maintenant ces trucs…

Il s’accrocha à la main de la petite gargouille pour se redresser, ses jambes tremblant encore un peu, et retourna à l’intérieur. Il alla farfouiller dans son armoire et enfila un jogging épais et un pull trop large. Il alluma la cheminé, et fit des chocolats chauds pour tout le monde. Il s’installa dans le canapé et ne gronda même pas le chien lorsqu’il grimpa sur le canapé pour se coller à lui. Il frotta la tête de l’animal doucement, les yeux dans le vague.

Il attrapa son téléphone pour taper un message, et celui-ci ne tarda pas à sonner. Il décrocha, parla un long moment avec son père, et finit par lui forcer un peu la main.

-J’ai besoin de savoir. Je ne vois pas ce que ça peut changer pour toi de toute manière. Tu as juste quelques infos à m’envoyer par emails… Si c’est important. Je voudrais connaître un peu mes souches.

Au bout d’un bon quart d’heure, il parvint à convaincre son père de lui envoyer les informations qu’il voulait et raccrocha tout bonnement. A quoi bon lui dire qu’il avait failli tomber dans le vide ? Il sursauta en entendant à nouveau le téléphone sonner. C’était le gardien en bas qui voulait savoir si quelque chose était tombé du balcon… Ce fut plus difficile pour Aaron de le convaincre lui que son père que non, il ne s’était rien passé à sa connaissance. Une fois le silence revenu dans la pièce, il s’entendit grogner.

-Tiens… c’est bientôt noël… j’irai acheter un sapin demain… on le décorera. Ce sera le premier depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas
Dagon

avatar



Messages : 47
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : Manhattan

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Hétéro
Amoureux/amoureuse ?: Non
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mar 16 Juin - 22:13

Dagon finit par le lâcher, sans pour autant le quitter des yeux… il le couvrait de toute sa hauteur. La gargouille secoua la tête.

-« Je n’en connais pas … c’est comme les gargouilles, ça à l’air d’être rare dans votre époque. »

-« Moi j’en ai vu dans la rue… ils coupaient des femmes en deux et à la fin, elle n’avait rien ! »

-« C’est pas de ça dont on a besoin. »


Ils avaient besoin d’un guérisseur.

-« Quelqu’un est entré dans ta tête et te force à faire des choses … quelqu’un qui te veux du mal. On t’a peut-être jeté une malédiction… à part les hommes de la dernière fois, quelqu’un t’en voudrai pour quelque chose ? »

Il ne voyait que ça pour expliquer la situation … et tout ce qui se passait d’étrange autour du garçon. Avant qu’il ne vienne habiter ici, l’humain n’avait eu aucun soucis ni avec des roses, ni avec ses rêves… et si tout ça avait un lien avec eux, les gargouilles ? Dagon secoua la tête … ça ne pouvait pas être ça … ce qui lui était arrivé n’avait jamais impacté personne d’autre que lui, il n’y avait pas de raison pour que ça change maintenant.

Il suivit le garçon à l’intérieur, le suivant à quelques centimètres dans tout le salon. Il attrapa maladroitement la tasse qu’il lui tendait, ses griffes tintaient contre la porcelaine. Il goûta prudemment la mixture qui sentait le sucre avant que ses sourcils ne se décroisent et qu’il se lèche les babines et la moustache de lait.

Dagon trouva étrange qu’il ne raconte pas ce qu’il venait de se passer à son père … parce que ça avait l’air d’être son père… et qu’il aurait pu venir s’occuper de lui … si quelqu’un était là pour veiller sur lui le temps que les gargouilles se réveillent, ça ne serait pas arrivé.

-« Noël ? »

Ça faisait bien longtemps qu’il n’avait pas entendu parler de ça… en revanche il ne savait pas pourquoi il parlait de sapin. C’était vrai qu’à cette époque de l’année il y avait plein de lumière en ville et des gros bonhomme habillé en rouge qui faisait du bruit avec des clochettes… c’était pour Noël, c’était écrit partout.

-« Tu es un chrétien ? »

La religion, ça n’avait jamais réussi à Dagon … ça n’était rien d’autre qu’une magie différente qui ensorcelle les gens.

-« Je sais que y a longtemps … des prêtres faisaient des exorcistes sur des femmes hystériques … certaines finissaient au cachot mais pour d’autre, ça marchait … enfin je crois… peut-être que ça peut t’aider ? »

Il ne faisait pas trop confiance à ses gens-là … mais il ne pouvait pas non plus se battre contre de la sorcellerie.

-« Dans les livres … les grimoire ça existe encore non ? Y a plein de formule dedans, yen a bien une qui marchera non ? »

L’idée de Morty fit grogner Dagon… mais il n’en avait pas de meilleure.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lawson

avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2015
Âge de l'auteur : 21
Localisation : Information secrète

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Pas très intéressé ...
Amoureux/amoureuse ?: De la musique, clairement.
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mar 16 Juin - 22:57

Non seulement il n’y avait pas d’autres gargouilles pour expliquer leur présence ici, mais en plus il n’y avait pas non plus de magiciens pour lui expliquer comment commencer une nouvelle existence avec eux. Ils n’étaient pas trop aidés… Finalement leur époque était aussi difficile que Morty et Dagon le disaient.

-C’est de l’illusion ça, pas de la magie Morty… on croit voir des choses qui ne sont pas réelles…

Mais si quelqu’un était effectivement dans sa tête, ça changeait la donne… et c’était vraiment effrayant. Un être humain normal ne s’attend pas à devoir vivre quelque chose comme ça… Il secoua la tête doucement, ne voyant pas qui pourrait lui vouloir quoi que ce soit…

-Je ne suis pas chrétien. Mais Noël est devenu une fête pour tous… normalement, on mange beaucoup, on s’habille bien, on s’amuse, on s’offre des cadeaux… Je vous montrerai des images et des textes là-dessus demain si vous voulez…

Il fronça les sourcils, avant de demander simplement.

-Tu veux dire… qu’il faut que je trouve un prêtre pour voir ce que j’ai ? Tu penses qu’il peut m’aider ? … s’il m’envoie en hôpital psychiatrique je peux dire adieu à ma carrière… Pourtant à priori vous êtes réels tous les deux…

Il regarderait demain s’il n’y avait pas un livre intéressant dans la bibliothèque et susceptible de l’aider. Peut-être même qu’il parviendrait à faire un lien avec tout ce qui se passait en ce moment dans sa vie. Il sourit aussi courageusement que possible à Dagon, ne le quittant toujours pas des yeux.

-Je ne t’ai même pas remercié… pour m’avoir sauvé encore une fois…

Il enroula ses bras autour du cou du chien qu’il avait fini par adopter finalement. La bestiole lui lécha tout le visage, croyant sûrement qu’il allait lui donner quelque chose à manger.

-Mon père va m’envoyer les racines de ma famille maternelle. On ne sait jamais… il y aura peut-être un indice là-dedans…

Ils passèrent finalement la soirée tous les quatre, sagement. Morty jouait aux jeux vidéo, et Aaron regardait d’un œil distrait, puis regardait Dagon en caressant le chien endormi. Il finit par s’endormir lui aussi, sa tête glissant dans le canapé à la limite des genoux de la grosse gargouille. Quand il se réveilla au matin, il était groggy, un peu perturbé de sa soirée de la veille, et il chercha automatiquement Dagon des yeux. Un coup d’œil par la fenêtre lui prouva qu’il était encore là.

Il remit ses cheveux en ordre, les attacha, alla prendre une longue douche. Il en avait définitivement besoin. Cependant, il n’avait pas refait le moindre rêve cette nuit-là. Il enfila des vêtements pêle-mêle et enfonça un bonnet sur son crâne avant de descendre de l’immeuble. Il alla dans le premier dépôt de sapins qu’il croisa et en choisi un énorme. Quitte à le fêter, autant le faire en grand, il y avait la place dans la maison… Il donna l’adresse pour la livraison et alla dans une boutique de décoration pour acheter de quoi habiller l’arbre.

Quand il rentra, il s’installa assit entre les gargouilles, regardant la ville en contrebas, racontant sa journée sans savoir s’ils l’entendaient vraiment. Il lut aussi des textes sur la fête de noël à voix haute, puis se plongea silencieusement dans le mail de son père. Visiblement, ses arrières, arrières, arrières… ancêtres venaient d’Angleterre. Ils avaient ensuite voyagé jusqu’au Québec et les dernières générations étaient venues s’installer aux états unis… Affamé, il alla déposer tout ce qu’il avait dans la bibliothèque et se fit à manger, se gavant littéralement de ce qu’il trouvait dans le frigo. Finalement, le gardien arriva avec le sapin et il l’aida à l’installer au beau milieu du salon pour qu’il trône fièrement. En attendant que les gargouilles se réveillent, il posa les décorations sur la table et s’allongea dans le canapé pour faire une sieste. Cette fois, il ne fit pas un seul rêve…
Revenir en haut Aller en bas
Dagon

avatar



Messages : 47
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : Manhattan

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Hétéro
Amoureux/amoureuse ?: Non
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mer 17 Juin - 19:32

Le gamin avait peur, c’était indéniable et Dagon le comprenait très bien … il e savait lui-même pas à quoi ils avaient à faire mais il voulait le protéger. Et puis le garçon ne le quittait pas des yeux, il sentait son regard sur lui… finalement ils avaient appris à se faire confiance et il faisait presque partit de la meute maintenant, il ne pouvait pas l’abandonner. Dagon secoua la tête.

-« Je recommencerai s’il le faut. »

La gargouille passa la soirée à côté de l’humain jusqu’à ce qu’il s’endorme … sur lui. Le temps que Morty finisse sa partie de jeu vidéo, Dagon le couvrit sous son aile avant de le porter dans son lit. Il espérait que rien ne se passerait d’ici au prochain coucher de soleil, il pensa même à attacher le garçon à son lit. Mais Aaron semblait aller bien, il vint même leur faire la lecture en journée… mais il s’arrêta trop tôt. Lorsque la Gargouille sortit de sa torpeur il rentra directement dans l’appartement.

-« Mais comment vous…»

Demanda-t-il avant sur un Aaron endormi et un sapin aussi grand que lui… la gargouille se pencha sur lui, il n’avait pas l’air agité et dormait bien… mais au final, les humains ça dormait beaucoup. Le gros chien rentra à son tour et sauta sur le canapé pour secouer toute la neige qu’il avait sur le dos sur le gamin… tout content. Dagon le gronda.

-« B… Bonsoir. »

Dagon attrapa une boule rouge et dorée.

-« Alors … tu n’as pas fini. Comment vous êtes passé d’un homme crucifié à un barbu tout rouge ? »

Le monstre était intrigué … la magie, les croyances liées à la nature, tout ce qui pouvait expliquer le monde qui les entoure, ça il comprenait … mais cette histoire de noël était quand même très abstraite. Mais visiblement il était le seul à s’en préoccupait… déjà Morty s’enroulait dans une énorme guirlande.

-« J’ai vu des femmes avec ça … elles dansaient presque nues comme ça. »

Il montra un superbe déhanché avec moulinets de la queue… La petite gargouille s’était plus intéressée aux humains que ses amis, il les avait observé et même s’il ne comprenait pas tout, il retenait beaucoup de chose. Dagon accrocha sa boule à une branche du sapin avant que le garçon leur montre comment faire… et les gargouilles s’amusèrent à décorer l’arbre, ça n’était pas très esthétique mais c’était fait avec le cœur. Dagon eut même le privilège de mettre l’étoile tout en haut parce qu’il était le plus grand… et quand Aaron brancha les guirlandes électriques les yeux des monstres brillèrent aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lawson

avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2015
Âge de l'auteur : 21
Localisation : Information secrète

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Pas très intéressé ...
Amoureux/amoureuse ?: De la musique, clairement.
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mer 17 Juin - 20:29

Aaron se réveilla en sursaut sous l’attaque surprise de la bête. Il s’essuya le visage, grognant un peu avant de s’asseoir, fixant Dagon, puis Morty. Il leur offrit un léger sourire avant de se lever. Il était encore un peu groggy, mais il avait clairement bien dormi.

-Bonsoir… Vous m’entendez quand je vous parle alors ? J’avais peur de passer pour un fou, je suis rassuré. Je continuerai à vous faire la lecture quand je pourrai… Pour ce qui est du père noël, à la base, c’est à cause d’une tradition italienne… Saint Nicolas, il vient apporter des bonbons aux enfants… et ensuite Coca cola a repris l’idée pour vendre sa boisson et c’est devenu l’emblème de Noël dans le monde…

Il fronça les sourcils avant de sourire.

-Mais… pour les enfants, l’idée de se réveiller le matin de noël et de trouver des cadeaux sous le sapin… c’est magique !

Il regarda la petite gargouille se la jouer diva et pouffa de rire.

-Ces guirlandes-ci sont faites spécialement pour les sapins de noël, tu parles de boa, une guirlande de plumes… Mais c’est vrai que ça sert de costume pour des danseuses sulfureuses.

Il ricana en voyant la gargouille danser, au moins il savait bouger son corps ! Il jeta à nouveau un regard à Dagon, et lui offrit un nouveau sourire. Il s’approcha de lui, attrapa une guirlande électrique et les aida à décorer l’arbre dans une vraie bonne humeur. Il n’avait pas fait ça depuis plus d’une décennie. C’était franchement agréable. Les gargouilles étaient gentilles, amusantes, un peu maladroites, et Pupuce tournait autour d’eux comme un fou pour jouer aussi avec les boules de noël. Au final, le résultat n’était pas parfait, mais c’était déjà très bien. Et il avait l’impression que les gargouilles étaient vraiment contentes de participer aux rituels, même s’ils étaient très humains… Quand il alluma les guirlandes colorées, le sapin s’illumina d’or qui se reflétait dans les boules rouges. C’était… joli.

Il se redressa durement de sous le sapin, et alla dans la cuisine. Il mit le four en marche et découpa des cookies prêts à cuire, puis attrapa des sandwichs à toaster à la dinde, et un tube de fromage liquide. Il fit chauffer le pain et badigeonna de fromage avant de les poser dans les assiettes. Finalement, il avait faim ! Il s’installa à table avec les deux gargouilles qui semblaient trouver ses repas un peu farfelus, et leur exposa ses trouvailles familiales.

-D’après ce que je comprends… je suis un peu européen… à priori, j’avais une famille très religieuse… mais pas chrétienne. Ils sont venus habiter au Québec parce qu’ils ont été chassés, ou pourchassés ce n’est pas très clair… à priori, les femmes de la famille ont même été obligées de se travestir pour le voyage à l’époque. Pour le moment c’est tout ce que je sais. Je voudrais comprendre par qui et pourquoi ils ont été jetés de chez eux… ça m’intrigue.

Il avala un bon tiers de son sandwich en une bouchée, tout en surveillant du coin de l’œil les cookies et les réactions de Dagon à ses paroles. Finalement, ça l’occupait de chercher des informations sur sa famille.

-Les illuminations sont déjà installées en ville… si vous voulez voir l’esprit de noël, il faut que vous voyez ça… la nuit, c’est superbe !

Et puis… il se demandait aussi ce que voudraient des gargouilles pour noël… Pour Morty, c’était plutôt simple. Un nouveau jeu vidéo lui ferait forcément plaisir. Mais Dagon… Il le fixa, regardant la gargouille longuement, simplement, mais perdu dans ses pensées. Il voudrait savoir ce qu’il aimerait. Peut-être un bijou ? Ou alors… un vêtement ? Un livre ? C’était compliqué…

-Qu'est ce que vous aimez, vous, les gargouilles ?
Revenir en haut Aller en bas
Dagon

avatar



Messages : 47
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : Manhattan

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Hétéro
Amoureux/amoureuse ?: Non
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mer 17 Juin - 22:01

Dagon regarda son assiette avec un air suspicieux… ça n’avait pas l’air d’être très bon, même si le gamin se régalait… Depuis qu’il vivait ici, il ne l’avait pas vu cuisiner, il ne mangeait que des trucs bizarre dans du carton, ça ne pouvait pas être bon.

-« Européen ? »

Il fallut que Morty lui précise que c’était le vieux continent pour que la gargouille comprenne. Dagon fronça les sourcils… les seules femmes qui étaient pourchassées à l’époque, c’était les voleuses ou les sorcières… il espérait que c’était plutôt la première catégorie.

-« Et ta mère … elle ne t’as rien dit ? »

Ils n’avaient pas plus vu le père que la mère, mais Aaron ne parlait pas de cette dernière.

-« Tu veux venir ?! On sort, on sort ! »

La petite gargouille s’excita toute seule.

-« Bah … on aime voler apparemment. »

Dagon sourit au petit humain.

-« Couvre toi, y a du vent. »

Si le gamin avait autant envie que ça de se jeter dans le vide, au moins là, il pourrait le faire en sécurité. Une fois prêt, il attrapa le garçon et ils décolèrent… il n’y avait plus trop de voiture dans le rue et les gargouilles purent voler un peu plus bas. Au moins Morty était content et s’amusait à faire des loopings entre les flocons. Ce n’était pas la première fois que Dagon voyait ses lumières, mais maintenant il les comprenait et ils n’étaient plus seuls. Ils finirent par rentrer et comme le gamin allait dormir, il confia à Morty sa surveillance avant de repartir en solo. La gargouille fit un tour par la bibliothèque du quartier … sans grand succès, elle n’était pas bien grande. Sur le chemin du retour, il tomba sur un jardin sur un toit… il hésita un instant mais finalement Aaron en avait besoin, il arracha un plant de tomate, un de concombre et quelques fraises… il eut juste le temps de rentrer avant le soleil, laissant là les plants aux racines nues.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lawson

avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2015
Âge de l'auteur : 21
Localisation : Information secrète

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Pas très intéressé ...
Amoureux/amoureuse ?: De la musique, clairement.
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Dim 21 Juin - 22:05

- Ma mère, … elle s’est jetée par le balcon quand j’avais six ans. Je n’ai jamais trop parlé avec elle, ou alors je ne m’en souviens pas.

Il marqua une pause et se mordilla nerveusement la lèvre en fixant l’assiette désormais vide devant lui. Il n’était pas certain d’avoir envie de se livrer, mais il savait qu’il ne serait pas jugé avec les gargouilles. Comme pour le rassurer, le chien vint poser sa tête baveuse sur sa cuisse.

- Quand elle est morte, mon père s’est encore plus jeté dans le travail. Il s’est débarrassé de tout ce qui était en rapport avec elle. C’est pour ça que ça a été un peu compliqué de récolter des informations sur la famille. Et c’est pour ça qu’il a fallu que j’insiste autant je suppose.

Il enfila finalement un manteau gris comme ses yeux avec de la fourrure blanche autour de la capuche. Il enroula ses bras autour du cou de Dagon, grimpant aussi confortablement que possible sur son dos. Bizarrement, il se sentit presque intimidé d’être ainsi collé à lui. Pour la première fois, il se rendit compte qu’au creux de son cou, la gargouille avait une odeur de forêt, de pierres chaudes… c’était rassurant comme parfum quelque part.

Il ferma les yeux quand ils décollèrent, sous le vent glacial de la nuit. Il neigeait encore et les rues étaient silencieuses. Les éclairages étaient aussi beaux qu’il l’avait prédit aux gargouilles, et ils semblaient un peu émerveillés de la chose. Ça brillait de mille feux partout dans les rues et la neige les cachait des quelques badauds encore dans les rues.

Au bout d’un long moment, alors qu’il commençait à relâcher la pression autour de Dagon de fatigue, la gargouille le déposa doucement sur le sol de la terrasse. Aaron était tout ensommeillé. Maintenant que son torse et ses cuisses n’étaient plus contre le dos de Dagon, il avait froid malgré son épais manteau.

Il ne prit pas vraiment la peine de leur souhaiter bonne nuit et alla s’effondrer sur le lit tout habillé, à plat ventre. Il ne lui fallut que quelques minutes avant de sombrer dans les bras de Morphée. Quand il se réveilla le lendemain, il trouva aux pieds de la grosse gargouille ce qui devait être des présents de sa part, pour qu’il s’occupe.

Il sourit, ramassa les plants et alla jusqu’à la serre pour s’en occuper. Il les bichonna joyeusement, assit à même le sol, tout en jetant de temps en temps des coups d’œil au rosier, pour être sûr qu’il ne réagisse pas à sa présence.

Il était en train d’arroser ses plantations quand il entendit soudain une sorte de bruissement, venant du fond de la serre… Par franchement effrayé, Aaron haussa un sourcil, s’attendant presque bêtement à tomber sur un fan hystérique ou un journaliste trop zélé. Il s’approcha, prêt à boxer l’intrus, surtout s’il s’apprêtait à abimer les plantes et surtout le rosier de Dagon. C’est justement depuis le rosier qu’il percevait les bruits désormais.

Quand il fut suffisamment près, une espèce de chou rose lui sauta au visage. Aaron poussa d’instinct un petit cri très féminin et ridicule, en repoussant le machin.

-Biiiiiiizh !

Aaron ouvrit des yeux immenses, surpris, choqué malgré lui. Un légume venait de l’attaqué dans la serre… et il tentait de communiquer ? Un légume rose, pas plus grand que sa main, avec… des yeux, une bouche, … et même des petits pieds et un nez ! C’était… super glauque !

- Putain !

***

A la fin de la journée, Aaron avait fait des tas de trucs, toujours suivi par l’espèce de machin. Il n’avait pas réussi à se résigner à le jeter par-dessus bord, et pas non plus à le découper… Le truc lançait de temps en temps des bruits et venait se coller à sa jambe. Il avait laissé faire, tout en faisant ses recherches… Assit sur le sol du salon, le nez dans les bouquins et arbres généalogiques, il lisait alors que la bestiole-légume courrait dans la pièce comme un bébé, babillant des sons étranges. Quand les gargouilles vinrent le rejoindre, Aaron attaqua le premier.

- Bonsoir… j’ai une seule question… vous savez ce que c’est que… ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Dagon

avatar



Messages : 47
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : Manhattan

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Hétéro
Amoureux/amoureuse ?: Non
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Sam 27 Juin - 20:45

Dagon était fier de lui, il subvenait aux besoins de la famille, il espérait que le gamin serait content… et puis avec sa main verte, il aurait vite de quoi manger. Depuis que leur relation s’était amélioré, la gargouille était de plus en plus pressée de se réveiller pour voir ce que le gamin allait lui réserver … tous les jours c’était différent, ça les changeait tous beaucoup de leur vie d’avant. Il espérait juste que rien ne viendrait perturber ça et que les choses étranges qui se produisaient depuis quelques temps allaient se calmer d’elles-mêmes. Mais lorsqu’il se réveilla, une nouvelle étrangeté l’attendait…
Dagon leva un sourcil en voyant la boule rose alors que le chien se mit à le courser immédiatement. Il attrapa la bestiole qui passa devant lui et qui continua à courir dans le vide entre ses griffes et à pousser des cris.

-« ça se mange peut-être… »

Il secoua la bestiole au-dessus de la gueule du chien qui ne demandait qu’à jouer avec toutes ses dents, mais le machin hurla de plus belle.

-« De toute façon, ça n’est pas normal… c’est encore de la magie. Ça sort d’où ? »

Entre son rosier et … ça, le gamin avait définitivement la main plus que verte. Dagon reposa la bestiole qui alla se planquer là où le chien ne pouvait pas l’atteindre. La gargouille s’approcha, il y avait pleins de papier par terre, des arbres généalogiques et des vieilles écritures. Il grogna.

-« La magie s’est perdue dans votre monde … on a cherché des choses de notre époque sans succès alors je ne pense pas que ça soit une coïncidence si tu te retrouves avec nous et avec ces … phénomènes étranges. »

Il n’en connaissait pas l’explication mais Dagon ne croyait pas au hasard, chaque chose arrivait pour une bonne raison, encore fallait-il la trouver. Il se pencha et attrapa un rouleau du bout des griffes qui se déroula, il plissa les yeux sur les dizaines de nom que le gamin avait assemblé … il n’en connaissait aucun … mais le dix-septième siècle était trop récent de toute façon.

-« Tu as trouvé autre chose ? »

Si ça mère était morte et que son père ne voulait pas en parler ça allait être dur de remonter la piste …

-« Déshabille-toi ! »

Morty sauta sur le canapé.

-« Si tu es une sorcière ou si on as maudit ta famille tu auras une marque sur le corps ! »

-« Ah … Oui … Il parait que le Diable griffe ses victimes, c’est comme ça qu’on repérait les sorcières et qu’on … enfin, tu sais. »


Lui, il savait en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lawson

avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2015
Âge de l'auteur : 21
Localisation : Information secrète

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Pas très intéressé ...
Amoureux/amoureuse ?: De la musique, clairement.
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Sam 27 Juin - 22:17

-Tu me vois découper un truc qui vit et qui me regarde et me parle ? Moi, je ne mange pas ça ! Toi non plus Pupuce, c'est peut-être vicié...

Grogna-t-il simplement, faisant même la moue qui allait avec. Ce n’était pas sa tasse de thé. Manger des animaux déjà morts et découpés du supermarché, c’est une chose, mais le tuer, le dépecer et le découper soi-même, ce n’était pas pour lui.

-ça sort de la serre… ça m’a sauté au visage alors que j’arrosais ton cadeau.

Il ouvrit les livres et lui montra les différentes histoires et personnes qui auraient été susceptibles de les aider.

-Tu veux dire que… j’aurai été amené jusqu’à vous par la force des choses, parce que… j’aurai une espèce de don ? C’est… franchement bizarre… et pourquoi ça ne s’est réveillé que maintenant ?

Il regarda les feuilles et les cahiers, impuissant et encore plus perplexe et perdu qu’avant ses recherches. Il attrapa un énorme livre qui semblait plus vieux que Dagon lui-même et regarda la petite serrure étrangement bien celée malgré le temps.

-ça… mais je n’arrive pas à trouver de clef. Si celui qui l’a fermé a eu la bonne idée de le piéger… je n’ai pas franchement envie de le forcer… des fois qu’il y ait du poison…

Il reposa le livre au sol et se tourna vers Morty, en fronçant les sourcils sévèrement.

-Pardon ?

Il avait l’air sérieux en plus. Il voulait que là, au beau milieu du salon et de l’hiver, il se mette à poil ? Il ronchonna pour la forme mais ça ne fit aucun effet à la petite gargouille. Il grognassa que vraiment, c’était n’importe quoi, et qu’il n’y aurait rien tout en se déshabillant peu à peu. Il ajouta qu’à part des tâches de naissances, il ne voyait pas ce qu’il aurait à regarder. Son corps était blanc comme du plâtre, il n’avait d’abdos que la marque, des tétons roses. Imberbe ou presque, il n’avait que quelques poils éparses du nombril à l’entre-jambes. Gêné, il demanda encore pour la forme.

-Même le sous-vêtement ?

Visiblement oui… Il retira son boxer en détournant les yeux, pas vraiment à l’aise, le laissa glisser au sol et finit par cacher ses parties intimes entre ses mains. Il fit un tour sur lui-même dévoilant deux globes ronds et fermes, sur le gauche, trois croissants de lunes plus sombres formaient presque un cercle.

- Bon ça te va comme ça ? Tu vois bien, rien à signaler ! Je peux me rhabiller maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Dagon

avatar



Messages : 47
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : Manhattan

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Hétéro
Amoureux/amoureuse ?: Non
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Lun 29 Juin - 20:19

-« C’est possible … après tout ce qu’on t’a fait, tu n’as pas voulu partir, tu n’as pas eu peur de nous ni de ce qui pouvait t’arriver alors … soit c’est de l’inconscience pure, soit ce n’est pas une coïncidence … vu les choses étranges qui sont arrivées je pencherai plutôt pour la deuxième possibilité. »

Le garçon était très téméraire et courageux, il était aussi un peu insouciant mais pensait de plus à plus à un lien entre eux. Peut-être que leurs destinées n’avaient finalement rien à voir mais peut-être que les gargouilles étaient là justement pour le sortir de cette situation. C’était l’occasion de faire une bonne action. Dagon attrapa le livre à deux pattes de peur qu’il ne tombe en poussière, c’était un très vieux grimoire, ça faisait longtemps qu’il n’en avait pas vu des comme ça.

-« Du poison ? Y a peu de chance … un sortilège par contre … »

Il leur restait plus qu’à trouver la clef. Dagon posa le livre et releva les yeux vers l’humain qui se déshabillait, Morty lui tournait déjà autour. La gargouille hocha la tête … il fallait tout regarder pour être sûr ... le garçon semblait gêné et pudique mais Dagon ne comprenait pas trop, ils étaient entre homme, il en avait vu d'autres. Et puis franchement, il n’y avait pas grand-chose à cacher …

-« Non ! Là ! »

La gargouille bondit dans le salon et empoigna la fesse ronde de l’humain à pleine main. Il se mit à genou sur le tapis et colla son visage à quelques centimètres de la marque.

-« Attends attends … il y a des humains qui se mettent de l’encre sous la peau … les mauvais hommes surtout, c’est ce que tu as fait ptit prince ? »

Morty voulait bien lui laisser le bénéfice du doute. La marque n’était pas plus grosse que le pouce de la gargouille, ça n’était pas moche mais c’était louche.

-« Tu l’as depuis quand ? Personne ne t’en a parlé avant ? »

Dagon trouvait ça étrange… trois lunes … c’était plus précis qu’une simple griffure … on en avait brulé pour bien moins que ça. La gargouille recula.

-« Tout vient de là. Tu as du sang de sorcière petit. »

Gronda la gargouille… il avait tout de même espéré avoir tort. Morty tendit son t-shirt au gamin qui frissonnait tandis que Dagon attrapa à nouveau le grimoire. Peut-être qu’il y trouverait quelque chose … de toute façon, il fallait faire quelque chose. Il glissa sa griffe pointue dans la fente et trifouilla en vain en tentant de forcer la serrure … niveau malédiction il n’était plus à ça près.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lawson

avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2015
Âge de l'auteur : 21
Localisation : Information secrète

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Pas très intéressé ...
Amoureux/amoureuse ?: De la musique, clairement.
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mar 30 Juin - 21:51

-Ho si j’ai eu peur de vous… mais je n’avais nulle part ailleurs ou aller… Et je ne suis pas du genre à me laisser faire comme ça. C’est pas simplement parce que vous êtes grands, fort, avec un sale caractère, que je dois déguerpir.

Il lui offrit un vrai sourire, même si franchement, pour le moment, toutes ses histoires lui foutaient la trouille. Mais en tout cas, Dagon avait l’air de penser que c’était bien ça… Bon. Et maintenant, qu’est-ce qu’il pouvait faire ? Pas grand-chose à par continuer de chercher ses ancêtres et trouver peut-être quelque chose d’un peu plus croustillant…

-Un sort ? … punaise, je ne sais pas ce qui est le pire. Vous voulez dire que… je peux genre… être changé en cochon ? Ou en chou rose vivant ?

Il ne savait vraiment pas ou pouvait être cette fichue clef… il lui restait un tout petit carton à regarder, peut-être qu’il y aurait quelque chose dedans.

- Quoi là ?

Demanda-t-il, se tortillant complètement sur lui-même, tout en essayant de cacher un maximum de son anatomie. Ce n’était pas évident. Il devint aussi rouge qu’un poivron lorsque Dagon vint attraper sa fesse nue sans la moindre once de gêne. Aaron se raidit tout entier, encerclant cette fois tout son corps entre ses propres bras.

-Attends, c’est super gênant ! Me tripote pas comme ça ! C’est pas un tatouage, c’est une marque de naissance ! Ca c’est un tatouage !

Il lui montra l’intérieur de son poignet ou il avait fait tatouer la note de musique La.

-Ce que tu touches, je l’ai depuis que je suis né, ça a grossi, mais les médecins n’ont pas l’air de penser que ça puisse être dangereux. Du coup, je n’y ai jamais prêté attention… Pourquoi ? C’est genre… un signe ?

Sans plus de gêne, il se tourna et fit face à Dagon, son entre jambes pas loin de son visage, mais qu’importe.

-Comment ça une sorcière ? … tu es formel ? Tu veux dire que tu as déjà vu un truc pareil ? … merde, c’est vachement bizarre…

Il enfila le tee-shirt qu’on lui tendait, l’air ailleurs. Ceci expliquait cela. Les images, les rêves, les crises de somnambulismes, les trucs bizarres qui prenaient vie et les fleurs qui semblaient … réagir à sa présence. Vu qu’il n’avait pas fait grand-chose pour lui ces dernières années, c’était peut-être pour ça que tout se déclenchait maintenant.

-Et ce livre… qu’est-ce que ça peut être ?

Il tendit la main, s’approchant du livre qui émit un cliquetis avant de s’ouvrir dans les mains de Dagon. Alors là… dire qu’il avait essayé de l’ouvrir tout l’après-midi… Il jeta un coup d’œil dedans. La première page dévoilait le contenu du bouquin, et écrit en italique à l’encre très soigneusement, il lisait « Grimoire de la famille Quinn ».

-C’était le nom de ma mère… c’est quoi un grimoire ? Un truc de magie ?

Il feuilleta les pages du livre et des herbes, des feuilles tombèrent d’entre les pages, des mots étaient écris, parfois en anglais, parfois dans une écriture qu’il ne connaissait pas. Il y avait des symboles, des dessins, des tableaux, des schémas…

-Je crois que ça fait beaucoup d’informations pour la journée…
Revenir en haut Aller en bas
Dagon

avatar



Messages : 47
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : Manhattan

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Hétéro
Amoureux/amoureuse ?: Non
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mer 1 Juil - 18:57

Dagon plissa le nez et recula face à son service trois pièces.

-« Cette marque est trop nette, sa forme n’est pas assez naturel pour que ça soit normal… Surtout vu ce qu’il se passe, ça parait logique mais … c’est quand même étrange que tout ça se réveille maintenant. »

Il y avait forcément eut un élément déclencheur. Le livre s’ouvrit entre ses griffes à sa plus grande surprise, il n’avait pas réussi à forcer la serrure mais Aaron fit un tour de passe-passe pour l’ouvrir.

-« Queen ? C’était pas le … ?»

Dagon posa sa patte sur le museau de Morty en fronçant les sourcils.

-« C’est le nom de sa mère il l’a dit. »

Gronda la gargouille pour éviter que son ami ne proteste.

-« C’est un vieux livre appartenant à un sorcier ou un magicien ou à sa lignée… c’est un recueil de formules et recettes qu’ils utilisent… s’il est bien fait il sera marqué pour quelles choses sont faites les incantations. Vu les écritures il y a des secrets dedans … je peux lire le latin, certains dialectes mais les runes, c’est autre chose… »

Dagon referma le livre et afficha un sourire forcé.

-« Oui, ça fait beaucoup… va te coucher, on veille, demain tu auras les idées plus claires… on surveille ton légume aussi. »

Le chien était toujours en train de grogner le museau sous le canapé à la recherche de la bestiole. La gargouille poussa l’humain dans sa chambre et attendit d’être sûr qu’il dorme avant de se replonger dans le grimoire.

-« Mais … on est quand même d’accord que c’était le nom de la sorcière qui t’a jeté un sort non ? Je t’ai suffisamment aidé à chercher ses bâtards pour le savoir … »

-« Oui … oui. Mais le gamin n’a pas besoin d’être au courant. »

-« Bah justement … tu crois pas qu’il peut t’aider ? »

-« Il n’était même pas au courant que sa mère était une sorcière, il ne peut même pas lire ça … comment tu veux qu’il m’aide ? Et puis on est pas sûrs que ça soit lui, des Queens il y en a plein… »


-« Des Queens sorcières qui rendent les roses éternelles, j’en suis pas si sûr que ça… »

Dagon était têtu quand il voulait … il espérait juste que ça soit une coïncidence, pour une fois, il aimerait que ça en soit une… parce que si c’était vraiment ce Queen là, le fait qu’il n’y connaisse rien et qu’il ne restait plus personne de sa lignée pour le former… ça le condamnait définitivement. Il continua à fouiller dans le grimoire, il lisait ce qu’il pouvait lire mais il ne tombait que sur des formules de guérison, des recettes de potions, des incantations pour esprits malins … Il ne vit rien le concernant mais il pouvait y avoir d’autres grimoires … en presque un millénaire un seul grimoire n’aurait pas été suffisant pour toute une lignée. En s’endormant ce matin-là, Dagon en fut certain, Morty avait raison, Aaron était surement la clef.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lawson

avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2015
Âge de l'auteur : 21
Localisation : Information secrète

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Pas très intéressé ...
Amoureux/amoureuse ?: De la musique, clairement.
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mer 1 Juil - 20:13

Aaron était complètement mort. Tout ça l’avait tellement fatigué, qu’il ne releva même pas la petite joute verbale entre les deux gargouilles. Il jeta un regard au livre, perturbé au possible. C’était… un livre de recettes magiques… en plein milieu de New York. Au XXIème siècle. S’il racontait ça à quelqu’un, il allait passer pour un fou furieux !

-Je… je regarderai pour les symboles, j’ai vu d’autres livres ou il y en avait… et j’ai encore un carton à fouiller… Mais, je pense que demain, ce sera mieux. Bonne nuit Dagon, Morty, oui, toi aussi Pupuce…

Il flatta le crâne du chien doucement, et suivit Dagon jusqu’à la chambre ou il s’écroula en tee-shirt et les fesses à l’air. En moins d’une dizaine de minutes, il dormait comme une bûche… Mais son sommeil fut agité. Il vit cette femme aux cheveux longs, il entendit des chants, vit des symboles gravés sur des arbres et tracés sur la terre… ça ressemblait à ceux du livre. Peut-être qu’il avait tort de vouloir savoir… mais peut-être que ça expliquerait pourquoi sa mère s’était jetée du balcon… si elle avait été une vraie sorcière… et qu’elle le savait… elle avait peut-être voulu éviter que Aaron le sache, ou elle avait craqué de folie ?

Il se réveilla en sursaut, trempé de sueur malgré le froid et la sonnette le fit à nouveau sursauter. Nina était venue avec les garçons pour qu’ils parlent du nouvel album…Il ferma la porte de la bibliothèque, enfila un bas et un pull après s’être passé sous l’eau fraiche, et accueilli ses amis sur la terrasse, non sans poser une main douce sur le dos de Morty, signifiant par là qu’il veillait sur eux. Il embrassa ses compagnons, les garçons semblaient heureux de le revoir enfin après tous ces mois, surtout Wolf. Steak aussi bien sûr, mais Aaron trouvait Dean vraiment collant. Rick se jeta sur son frigo, comme s’il était à la maison tandis que Nina et Wolf s’installaient sur le canapé, lui parlant de tout et de rien.

Le garçon voulait savoir comment il allait, s’il tenait le coup, l’invitant même à venir à son appartement si vivre ici était trop dur, surtout tout seul. Il lui affirma même qu’il était prêt à lui faire de la cuisine s’il voulait. Aaron refusa poliment, les distrayant en leur faisant écouter les quelques morceaux qu’il avait déjà composés. Les trois paraissaient vraiment emballés, mais se demandaient visiblement quand viendrait leur grand retour… Aaron n’en savait rien, sa vie était devenue encore plus compliquée depuis qu’il était au repos forcé…

-Hum… je prépare une autre chanson… un peu… perso. Vraiment perso en fait… je me suis inspiré de l’histoire d’amis à moi, et de ma mère… des gens qui ont perdu des êtres proches… et qui se sentent différents… Dites-moi… Je voudrais que ça devienne un cadeau de noël pour eux…

Il attrapa sa guitare, les joues un peu roses, un peu gêné même devant ses amis. Dean le remarqua, fronça les sourcils mais ne dit rien, se contentant d’écouter l’ébauche de chanson de son ami.

« Lili, you know there’s still a place for people like us, the same blood runs in every hand.
You see its not the wings that makes the angel, just have to move the bats out of your head…
For every street of any scene, any place you’ve never been, i’ll be your guide…
»

Il fit une pause, reposa la guitare, il n’en avait pas écrit plus, mais il espérait que ça toucherait Dagon et Morty. Ils savaient ce que c’était de ne pas être… acceptés. Il releva les yeux et le regard ému de Nina le convainquit de son idée. C’était assez sincère pour que les gargouilles comprennent.

Lorsqu’enfin, les trois amis partirent, laissant le jeune homme seul, il alla chercher le dernier carton dans la bibliothèque. Il s’installa au sol près de la cheminée et l’ouvrit. Dedans, il trouva un sachet en velours, dans lequel il y avait comme… des os, avec les mêmes symboles que dans le grimoire. Il attrapa ensuite un autre sachet d’une autre couleur, dans lequel il y avait cette fois un jeu de tarot, mais beaucoup trop de cartes… il y avait des épées et des coupes en plus des cartes habituelles. Il y avait aussi des bijoux, des pierres, des pentacles tressés avec des branchages, des morceaux de bougies, des coupes et une espèce de couteau. Ce devait être pour faire de la magie… ce qui voulait dire que son père devait être au courant de tout ça. Et il n’avait jamais rien dit…

Aaron attrapa la croix à six branches du bout des doigts, et la lâcha aussitôt en voyant qu’elle … fleurissait. Mieux valait peut-être qu’il ne touche à rien là-dedans… Il regarda le chou rose qu’il avait fait passé auprès de ses amis pour un gadget japonais robotisé inutile, celui-ci vint se blottir entre ses jambes, avant de se coucher pour dormir. Tout de même… il avait l’impression d’être dans une caméra cachée. Sursautant alors que les gargouilles entraient dans la pièce, il leur offrit un léger sourire.

-J’ai encore trouvé des objets… je crois qu’outre ma fesse, le doute n’est plus vraiment possible… Tout ça, ça ne ressemble pas vraiment à des objets de magie pour illusionnistes… J’ai regardé un peu le grimoire. Mais rien à faire, je ne comprends pas grand-chose… Vous savez à quoi sert tout ce brique-à-braque ? Parce que je n’en ai aucune idée… peut-être qu’il faudrait trouver quelqu’un qui s’y connait…
Revenir en haut Aller en bas
Dagon

avatar



Messages : 47
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : Manhattan

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Hétéro
Amoureux/amoureuse ?: Non
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Jeu 2 Juil - 20:26

Dagon vit d’un mauvais œil l’arrivée des humains… s’il faisait confiance à Aaron, ça ne voulait pas dire qu’il faisait confiance au reste de l’humanité … mais ça semblait faire plaisir au gamin et puis ils ne trainèrent pas trop sur la terrasse. Il pouvait quand même les surveiller sans les voir car ils avaient laissé la baie vitrée entre ouverte, suffisamment pour entendre leurs conversations. La gargouille trouva la mélodie belle, il avait déjà entendu le gamin s’entrainer sur ces notes, ça détendit ses muscles de pierre. Les humains finirent par partir, ils étaient trop bruyants à son gout, et les gargouilles purent sortir de leur prison. Dagon tomba nez à nez avec les ustensiles de magie, il grogna.

-« C’est pour les rituels de magie … ça aide à décupler les pouvoirs de la sorcière ou ça sert de réceptacle. »

Morty jouait déjà avec les galets de runes.

-« Je ne sais pas s’il en reste dans ton monde, des mages… il faut en trouver un qui ne soit pas un charlatan et qui fasse de la magie blanche. Il ne faut pas que tu touches à la magie noire. »

Gronda la gargouille … si le gamin prenait la mauvaise voie, Dagon serait obligé d’être violent.

-« Dis… c’est qui Lili ? »

Demanda Dagon, curieux. Il s’assit sur le sol avec difficulté, sa queue large le gênant beaucoup. Il fouilla dans le carton comme s’il pouvait reconnaitre quelque chose de l’ancien temps mais il ne s’y connaissait pas beaucoup plus en magie… le gamin avait raison, il leur fallait de l’aide.

-« Tu n’as pas trouvé d’autres grimoires ? »

Il regarda à nouveau l’arbre de la famille mais il aurait aimé avoir la lignée avant qu’ils ne débarquent en Amérique … il fixa Aaron en essayant de l’imaginer en brun et avec ses vrais yeux, jusqu’à ce que le gamin le remarque et qu’il ne détourne le regard.

-« Ne t’inquiètes pas va… on ne brule plus les sorcières depuis longtemps. »

Dagon se redressa, non sans faire craquer ses genoux.

-« Morty va rester avec toi. »

-« Hein ?! »

La petite gargouille se redressa à son tour.

-« Et moi je vais aller voir si je peux trouver ce qu’on cherche… »

Il ne savait pas où il pourrait trouver un magicien, mais il pouvait bien chercher. La gargouille s’envola, non sans avoir donné des instructions à son ami … c’était bien de jouer, c’était mieux de surveiller l’humain… investit de sa mission, Morty ne lâcha pas le gamin d’une semelle, il grimpa même sur le lit quand il partir se coucher.

Dagon vola au-dessus de plusieurs quartiers, il y avait peu de chance pour qu’il en trouve un dans les buildings de Manhattan… Il passa par des rues sombres et mal famées, il ne savait pas trop quoi chercher, il n’allait certainement pas trouver une échoppe avec un gros pentagramme sur la porte … et pourtant, il tomba sur une espèce de librairie ancienne mais les livres qu’il y avait en vitrine n’avaient rien de l’encyclopédie ou de romans jeunesse… il tenta de se rappeler du nom de la rue pour y envoyer le gamin. En rentrant, il attrapa une feuille de partition vierge et peina à écrire dessus … il finit par exploser le stylo à bille et fit une grosse tâche d’encre, finalement il termina d’écrire avec les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lawson

avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2015
Âge de l'auteur : 21
Localisation : Information secrète

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Pas très intéressé ...
Amoureux/amoureuse ?: De la musique, clairement.
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Ven 3 Juil - 21:57

Décupler les pouvoir, servir de réceptacles… tout ça ne lui disait pas grand-chose, d’autant plus que même s’ils étaient à peu près sûrs qu’il était descendant de sorciers, rien n’affirmait pour autant qu’il avait des heu… pouvoirs. Il fit une petite moue de désapprobation face aux objets et regardait du coin de l’œil Morty qui semblait trouver l’affaire pas franchement importante.

-Je me serai contenté de ne pas toucher à la magie du tout… mais j’ai l’impression que c’est important que j’apprenne ce que les miens faisaient… Après tout… je ne vois pas pourquoi ils auraient mal agit ! Peut-être qu’ils aidaient les gens à guérir ? Ou qu’ils trouvaient des gens disparus….

Aaron n’imaginait pas le moins du monde que ses lointain parents aient tout simplement été mauvais. Et en même temps, il ne connaissait rien de la malédiction de Dagon, ni même quoi que ce soit à propos de ses ancêtres.

Il sursauta à la question de la grosse gargouille, rougit, blêmit, rougit de nouveau et baissa les yeux en crachant finalement le morceau.

-Liliane, ma mère… Je pensais vous offrir cette chanson pour Noël, mais ils ont dû laisser la lucarne ouverte… au beau milieu du mois de décembre… pour la discrétion, ils repasseront. Je me suis dit que ce serait une chanson pour tous les trois, et pour tous les gens qui ont un jour perdu un être cher… Peut-être que ça ne sera pas mon chef-d’œuvre, mais… je l’aime bien.

Il s’installa à son tour sur le sol, Pupuce vint poser sa grosse gueule sur une de ses cuisses, tandis que le chou-rose-magique-auquel-il-allait-falloir-trouver-un-nom venait s’allonger contre son pied. Levant les yeux, il secoua la tête pour répondre à Dagon. Tout ce qu’il avait était par terre avec eux. Il attrapa le pendule et l’observa longuement. Il était extrêmement fin et très ouvragé, tout argent, avec une petite pierre translucide au bout. L’objet en lui-même était magnifique… mais il se demandait ce qu’on pouvait bien faire de ça. Croisant le regard de la gargouille qui semblait le fixer, Aaron lui sourit, et hocha la tête.

-Non, maintenant je suppose qu’on les caillasse… ou qu’on les passe sur la chaise électrique, ou alors les piqures de létal ! Si j’ai le malheur de raconter ça dans la rue, entre ça et mon statut de chanteur, je vais être emmené dans un hôpital pour les fous…

Il leva le regard en même temps que Dagon se levait et fronça les sourcils en répliquant en même temps que Morty grognait, finissant ainsi le seul encore assit au sol. De là, les gargouilles paraissaient immenses…

-Pourquoi ? Tu vas ou ?

Sa réponse eut le don de le faire lever un sourcil.

-Attends… tu vas fouiller New York à la recherche d’un heu… mage ? Tu vas tomber sur des charlatans et des fous !

Aaron le regarda décoller du toit, impuissant, et soupira, en grognant contre Morty qui n’essayait même pas de l’arrêter. Les deux amis firent quelques parties de consoles, puis Aaron lu dans la bibliothèque en laissant la gargouille jouer et liquider le contenu de son réfrigérateur. Après quoi le gamin alla prendre une douche, insistant pour que la gargouille n’entre pas pendant ce court mais nécessaire moment d’intimité. Une fois sec, au chaud dans un pyjama et emmitouflé dans la couette, il eut la désagréable sensation d’être observé. D’un côté, le chou tentait de grimper sur le lit, de l’autre, Pupuce poussait ladite bestiole pour… l’aider visiblement, tandis que Morty s’installait sur l’autre place, tranquille. Quand Dagon avait parlé de le veiller… ce ne devait pas être à ce point. Mais en tout cas, ce n’était pas…mauvais. Il se sentait bizarrement plus choyé que jamais depuis qu’il cohabitait avec les trois gargouilles.

-Bonne nuit !

Tout ce qu’il espérait, c’était que Dagon trouverait un abri pour se protéger de la journée s’il ne rentrait pas à temps. Mais au matin, il trouva non seulement un Morty et un Pupuce de pierre dans son lit, mais aussi un Dagon dans sa cuisine, la main ruisselante – avec une flaque au sol s’entend- d’encre de stylo bic… Il regarda le papier, fronça les sourcils en voyant l’adresse. Ce n’était pas très bien famé, mais soit. Aaron enfila des vêtements, avala un reste de poulet froid en guise de pré-diné puisqu’il était déjà dix-sept heures, et se cacha derrière des lunettes et un bonnet pour se rendre à l’adresse.

C’était visiblement une librairie, quand il entra, un vieux carillon essaya de grincer son arrivée, tandis que la porte se coinçait. Dans la pièce, il y avait une odeur de vieux et d'humidité, presque de moisissure. Les murs étaient tapissés de livres ancestraux, et un petit comptoir découvrit un homme voûté. Le petit vieux arriva, passa devant lui et donna un coup de main sec sur la porte pour réussir à la fermer. Il leva la tête sur Aaron qui était déjà lui-même assez petit, et demanda.

-Que puis-je pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Dagon

avatar



Messages : 47
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : Manhattan

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Hétéro
Amoureux/amoureuse ?: Non
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mar 7 Juil - 18:03

La grosse gargouille se réveilla au milieu du salon en grognant… il s’était laissé piéger par le soleil comme un idiot et il avait de l’encre plein les doigts. Il s’essuya les doigts sur sa peau de bête avant de voir que sa feuille n’était plus là, et le gamin non plus.

-« Il est partit depuis longtemps ? »

-« Une bonne heure … »


Répondit Morty qui s’étirait sur le lit de tout son long. Dagon s’inquiétait de l’avoir laisser y aller seul … le gamin s’y connaissait encore moins qu’eux en magie, il pourrait avoir des ennuis.

-« Reste là, au cas où il reviendrai avant moi. »

Mais visiblement, la petite gargouille n’avait pas du tout l’intention de bouger. Le patron s’envola dans la nuit, retrouvant le chemin qu’il avait pris la veille. Il se posa sur le toit d’en face, il y avait encore de la lumière dans l’échoppe alors que tout le reste de la rue était sombre … Aaron devait encore être là. Dagon s’approcha, se cachant entre les bennes de poubelle dans le noir, il distingua deux silhouettes à l’intérieur, il tendit l’oreille.

-« Alors … avec ce que vous avez trouvé chez vous, je peux vous conseiller ça. »

Le vieux monsieur posa devant Aaron des livrets simplifiés pour l’utilisation du pendule, des runes et d’autres accessoires.

-« Pour ce qui est de vos origines... il n’y a que votre famille qui peux savoir. Je peux bien vous donner l’anthologie des sorcières d’Amérique mais si vous ne venez pas de Salem, vous avez peu de chance de reconnaitre des noms … mais qu’est-ce qui vous fait dire que vous descendez de sorcières ? Ce n’est pas un carton ésotérique qui fait de vous un humain à pouvoirs. Ça a toujours été la mode chez les jeunes de toucher aux choses dangereuses. »

Le papy fouilla dans les tiroirs d’un grand bureau en bois massif bien encombré, il en tira une carte de visite et souffla dessus.

-« Voilà. Je ne pense pas que l’adresse ait changé. Elle n’aime pas les gens qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas, alors je lui envois rarement du monde … dites-lui que vous venez de ma part, si elle vous reconnait, elle vous aidera. »

Le vieil homme serra la main du garçon en lui souhaitant bonne chance, il savait à quel point cette femme était dure. Lorsqu’Aaron sortit Dagon sortit de sa cachette en donnant maladroitement un grand coup de queue bruyant dans la taule de la benne. Le garçon était entier, la gargouille était contente, il souleva sa casquette pour s’assurer qu’il allait bien.

-« J’aurai dût te dire de ne pas y aller seul. »

Dagon demanda des précisions sur ce que le gamin avait dans les bras avant de le ramener à la maison à tir d’ailes.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lawson

avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2015
Âge de l'auteur : 21
Localisation : Information secrète

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Pas très intéressé ...
Amoureux/amoureuse ?: De la musique, clairement.
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mar 7 Juil - 20:34

Cela faisait déjà une bonne demi-heure que le vieux monsieur le faisait grimper ici et là à une échelle branlante en lui désignant de vieux livres à attraper. Après qu’il ait eu raconté son histoire, le libraire s’était mis à réfléchir en parlant tout haut, le faisant sursauter quand il poussait des cris d’éclair de génie. L’homme semblait même un peu farfelu. Il fit vite nuit et les lumières s’allumèrent dans les rues qui commençaient à se vider. Aaron jeta un petit coup d’œil par la vitrine, comme pour regarder si Dagon était venu à sa rencontre. Mais il devait être à peine réveillé.

-Je peux vous les prendre ? ça fera un bon début… Je ne sais pas si c’est simple ou non à heu… faire, mais je pense que j’ai une famille plutôt … reconnue dans le domaine… elle est européenne, et s’est enfuit par bateau pour éviter quelque chose, sûrement le bûché… Je ne pensais pas être un descendant de quoi que ce soit… Je suis aussi perplexe que vous…

Il soupira, tout en attrapant la petite carte. Une sorcière ? Une voyante ? Une médium ? En tout cas, elle n’allait pas être déçu, il n’avait pas encore digéré l’idée d’être quoi que ce soit, cependant, le chou-rose et les roses le rendait un peu nerveux. Il n’avait pas très envie d’être une bête de foire, du moins pas en tant qu’autre chose qu’un musicien…

-Merci monsieur…

Il lui régla les quelques livres qui devaient lui apprendre les bases de la magie, mais préférait attendre de rencontrer la fameuse ‘Elle’. Dagon avait parlé d’un truc comme quoi il ne devait surtout pas mélanger la magie blanche et la magie noire… du coup, mieux valait avoir des conseils éclairés. Et vu comme il ne maîtrisait rien, il n’avait pas envie de se faire dévorer par une tomate zombie carnivore…

Il sorti avec ses livres sous le bras, remerciant encore le vieil homme qui lui fit un signe de main avant de descendre les stores en fer sur sa devanture. Il ne le mettait pas dehors, mais presque… Aaron sursauta en entendant un grand bruit de taule et s’avança vers la source, curieux de savoir ce qui pouvait faire autant de boucan. Dagon venait de descendre d’un immeuble et s’approchait. Il leva le nez lorsqu’il retira sa casquette comme pour vérifier qu’il s’agissait bien de lui, et ses yeux s’allumèrent, malicieux.

-Vous avez peur que ce ne soit pas moi ? Promis, je n’ai pas été transformé en grenouille… le monsieur de la boutique est même plutôt gentil, mais un peu dingue je crois… cela-dit, j’ai peut-être une nouvelle piste… une espèce de heu… je ne sais pas trop. Peut-être une sorcière, ou une voyante… je ne sais pas trop, mais ça vaut certainement le coup d’essayer de la rencontrer. Elle saura peut-être m’en dire un peu plus.

Il lui sourit tendrement, avant de le rassurer.

-Je vais bien, et personne ne m’a reconnu dans le métro. Personne ne m’a mangé. Mais vous n’avez pas peur que quelqu’un vous voit ici ? Vous prenez des risques ! On rentre ? Mais … attendez ne bougez pas !

Il lui remit les livres dans lesquels il avait glissé la fameuse carte de visite, et s’échappa quelques instants avant de revenir les bras chargés de sacs plastiques desquels provenait une délicieuse odeur de pizzas chaudes.

-Je ne voudrais pas que Morty meurt de faim… et puis, je pense que ça va te plaire aussi !

Il se laissa soulever dans les bras de la gargouille, portant ses pizzas et ses livres sur son ventre, couché à demi entre les bras de Dagon. Arrivé à la maison, il feuilleta les livres rapidement, tout en déposant les pizzas sur la table, son chou sur les genoux qui poussait des gazouillements joyeux.

-Vous pensez que je doive l’appeler ? A priori, l’homme de la librairie avait l’air de savoir de quoi il parlait… il se demandait même si je ne mentais pas. Doucement Morty ! Il y a trois autres pizzas, ne te jette pas dessus comme ça, ta vie n’en dépend pas !

Il sourit, tout en attrapant une part histoire de ne pas se laisser trop devancer par la gargouille.
Revenir en haut Aller en bas
Dagon

avatar



Messages : 47
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : Manhattan

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Hétéro
Amoureux/amoureuse ?: Non
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Mer 8 Juil - 16:47

Dagon déglutit, il savait très bien que c’était lui mais il voulait être sûr qu’il n’avait rien.

-« Je t’ai envoyé ici sans savoir … tu aurais pu tomber sur un fou furieux, il aurait pu s’en prendre à toi et tu ne sais pas encore te défendre. »

Grogna la bête … pas très content que Aaron se plaigne de son côté protecteur. Le gamin le laissa là avant de revenir avec de la nourriture chaude, son ventre gargouilla malgré lui. Il haussa un sourcil alors que l’humain se perdait entre les « tu » et les « vous », entre le respect et la familiarité, c’était attendrissant. Il attrapa son bardage et s’envola, le gamin était de plus en plus à l’aise dans les airs avec lui … et ce n’était pas gagné vu comment leur relation avait commencé. Calmes et silencieux, ils retrouvèrent l’effervescence à la maison, presque à regret pour la grosse gargouille. Morty se jeta sur les boites en carton mais Dagon lui, s’approcha avec méfiance… c’est plat, chaud, dégoulinant de tomate… il attrapa une part qui coulant entre ses griffes et qu’il dût finalement enfourner dans sa gueule avant d’en mettre partout.

-« Moui… »

Dagon se lécha les babines.

-« Mais je viendrai avec toi. »

Ça devenait plus sérieux, il n’allait pas le laisser y aller seul.

-« Dis-lui que tu travailles, que tu ne peux venir que tard. Par contre, je ne penses pas que ça soit une bonne idée de lui parler de nous…»

On ne sait jamais, ils ne savaient pas à qui ils auraient à faire. Lorsqu’il n’y eut plus de pizza, Dagon força l’humain à aller au lit, même s’il voulait rester avec eux, il fallait surveiller son sommeil. La gargouille se mit à feuilleter les livres à sa place, c’était assez simple à comprendre pour les novices mais Dagon préférait se contenter de lire, plutôt que de mettre en pratique. Cette fois-ci, il ne se fit pas piéger et retrouva son perchoir pour la journée.

Le lendemain Dagon amena le gamin chez la fameuse dame… à l’extérieur de la ville, dans une banlieue pavillonnaire où la gargouille était à découvert sans les toits des buildings. Heureusement, la maison était un peu à l’écart. Dagon déposa le garçon devant le grillage d’entrée et se planqua dans le fourré juste avant qu’une voiture ne passe.

-« Vas-y … si y a un soucis je viendrai. »

Avant que Aaron n’eut le temps de toquer à la porte, celle-ci s’ouvrit sur une femme élancée dans une longue robe prune, de long cheveux ondulés rougeâtres.

-« Bonsoir jeune homme. »

Elle ne baissa même pas la tête vers lui, les yeux résolument clos.

-« Entrez. Et votre ami aussi, il ne fait pas chaud dehors. »

Dagon hésita, surpris … avant de se redresser pour rejoindre Aaron

-« B…Bonsoir. »

Sa voix grave était hésitante, il ne voulait pas lui serrer la main avec ses grosses griffes qui auraient pu le trahir, mais elle le laissa entrer sans plus de cérémonie. La maison était chargée de vieux meuble et d’objets en bronze, il y avait plusieurs pendules et des tableaux aux murs qui étaient d’ailleurs recouvert de boiseries et tentures… l’air était saturé d’encens.

-« Attention ! »

Prévint la femme sans se retourner alors que Dagon manquait de se cogner la tête ans le lustre, trop absorbé par la décoration.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lawson

avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2015
Âge de l'auteur : 21
Localisation : Information secrète

Feuille de personnage
Orientation sexuelle: Pas très intéressé ...
Amoureux/amoureuse ?: De la musique, clairement.
MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   Jeu 9 Juil - 21:09

Malgré lui, Aaron rumina ce que lui avait dit Dagon. Soit disant qu’il n’était pas suffisamment fort pour se protéger. S’il le devenait, est-ce que la gargouille le laisserait tomber ? Et pourquoi considérait-il qu’il n’était pas suffisamment apte à se défendre d’abord ? Il savait parfaitement bien distribuer des pêches si besoin.

- Avec moi ?

Demanda le musicien, un peu perplexe. Il voyait mal la gargouille s’installer sur un fauteuil en velours rouge devant une table ronde et une boule de cristal posé dessus. La voyante, ou quoi qu’elle puisse être allait être surprise. Cependant, Dagon avait l’air sérieux. Encore cette histoire de protection sûrement. Il se mordit la bouche pour ne pas lui dire qu’il ne risquait pas grand-chose, surtout si elle avait le même âge que le libraire…

-Je ne suis pas certain qu’elle me prendrait au sérieux… Après tout, on ne doit pas être très nombreux à croire aux gargouilles.

Ils discutèrent en mangeant, à ce qu’il vaudrait mieux cacher pour éviter les questions bizarres et les malaises. Après quoi, Dagon mit un point d’honneur à le coucher alors même qu’il n’était pas trois heures du matin… Il n’avait ni sommeil, ni besoin de se reposer. Finalement, la gargouille eut gain de cause et fit mine de le surveiller jusqu’à ce qu’il s’endorme enfin.

Il ne rêva pas cette nuit-là. Il se sentait à l’abri. Il enroula ses bras autour du chou qui avait grimpé sur le lit et s’était lové contre lui. Le rendez-vous était prévu pour la tomber de la nuit parce qu’il avait fini par céder une fois de plus aux caprices de Dagon. Il gémit un peu dans son sommeil, jusqu’à ce que Pupuce le rejoigne et vienne se caler dans son dos pour le réchauffer.

Le lendemain, il peina plus qu’il ne l’avouerait à se lever. Il faisait froid, et ce qui avait été tout chaud et réconfortant était désormais une pierre lourde sur son lit. Il alla prendre une douche chaude, s’enroula dans une serviette épaisse et s’habilla chaudement avant de se faire un café instantané. Il se blottit dans le canapé enroulé dans un plaid avec son mug, regardant le pauvre feu de cheminé qu’il était parvenu à allumer. Il regarda par la fenêtre Morty, figé dans la lumière du jour, ses ailes repliées dans son dos. Il avait une espèce de bonnet de neige sur la tête, lui donnant un faux-air de lutin.

La fin de l’après-midi passa comme ça, Aaron enfoui au fond de son canapé, laissant la chaleur se diffuser dans ses jambes. Dans quelques jours, ce serait noël, et il n’avait même pas terminé sa chanson. Il fallait qu’il commande un bon repas aussi… Dire que son père n’avait même pas proposé la moindre visite… c’était à vous dégoûter de la famille.

Quand vint l’heure pour les gargouilles de se réveiller, il leur offrit un simple et tendre sourire, les laissant entrer pour se réchauffer. Il se dérouilla doucement et alla s’habiller plus correctement, avant d’enfiler son manteau à fourrure. Il était prêt à partir. Si le vieux bonhomme avait dit vrai, mieux valait éviter d’arriver en retard. Pendant le trajet, le garçon enroula ses bras autour de la gargouille, se blottissant de son mieux pour éviter le froid.

Ils arrivèrent finalement à la périphérie de la ville et Dagon le déposa dans un tapis de neige épaisse. Les déneigeuses n’étaient pas passées, ou alors il avait neigé plus fort ici. Il regarda la gargouille se mettre un peu à l’écart et le suivi à couvert. Il hocha la tête à la remarque de son ami et s’apprêta à toquer à la porte, tendant le poing mais celle-ci s’ouvrit avant qu’il n’ait eu le temps d’esquisser un geste.

Il observa la femme devant lui, ouvrant la bouche presque bêtement. Elle était vieille sans qu’on puisse vraiment lui donner d’âge, et à la fois d’une beauté à couper le souffle. Il observa la longue robe aux fines dentelles. Son chignon laissait apparaître de longues mèches rouges, mais certaines racines étaient blanches, preuves de son envie de rester jeune autant que possible.

-Heu….ah… bonjour, heu, bonsoir pardon.

Bégaya-t-il malgré lui, écrasé par l’importance de la femme. Elle était presque aussi impressionnante que Dagon la première fois qu’il l’avait vu. Il jeta un coup d’œil à ce dernier, perturbé, et regarda les yeux fermés de la femme, avant de la suivre à l’intérieur d’une maison qui puait l’encens. Aaron jetait des regards un peu partout, trouvant la déco particulièrement flippante. Il n’avait jamais été habitué à ce genre de trucs… et il trouvait ça un peu … glauque.

-Heu… je viens de la part de monsieur Cains… Il m’a dit que vous auriez peut-être des réponses à me donner.

-Hm.

-Et… il a dit aussi que si je vous fais perdre du temps, vous sauriez me le faire payer.


La femme eut un rire sans humour et bref, avant de se fendre d’un sourire un peu plus chaud. Elle s’installa non pas devant une table ronde et une boule de cristal, mais dans un canapé fleuri, leur faisant signe de s’asseoir.

-Il a eu raison de vous prévenir, je n’aime pas perdre mon temps. Mais je ne pense pas qu’il se soit trompé vous concernant. Et vous aussi vous avez besoin de mon aide.

Elle servit trois tasses de thé, et quelques biscuits qui avaient l’air immangeables. Aaron raconta ce qu’il avait trouvé chez lui, avant de lui avouer avec embarras qu’il avait l’impression que des objets réagissaient à son contact, les plantes, par exemple… Il ne parla ni de ses gargouilles, ni des choux vivants, mais des rêves et des crises de somnambulismes.

-Hmm.

Elle prit le temps, interminable aux yeux d’Aaron, de terminer un biscuit trempé dans son thé avant de prendre vraiment la parole, laissant le jeune homme totalement coït et incapable de répondre.

-Et lui ? Sa malédiction ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un déménagement pour le moins étrange...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un déménagement pour le moins étrange...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» vos truc et astuce pour depenser moins sur le parc
» PA gratuit pour les moins de 7 ans ... le retour
» Offres "gratuit pour les moins de 12 ans" ?
» Une oxydation ou patine pour le moins étrange.
» Gratuité des musées et monuments pour les moins de 25 ans - Le Monde - 13 janvier 2009
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: New York-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit